Blog

4684large

CTMS, expert anti-fraude et leader en France dans l’univers du traitement des espèces, a démarré la commercialisation d’une nouvelle trieuse de pièces : la TDP 100.  

Cette trieuse répond aux besoins des commerçants, buralistes, supermarchés qui sont amenés à traiter des volumes compris entre 5.000€ et 20.000€ par mois.

Son design novateur, son plateau convoyeur métallique et sa vitesse révolutionnaire de 500 pièces par minute, font de la TDP 100 une trieuse rapide et robuste.

La TDP 100 complète la gamme de trieuses de pièces de CTMS et s’insère entre la TDP 50 et la CS 200.

Pour plus d’informations, cliquez ici ou contactez-nous.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
3548large

CTMS, expert anti-fraude, s’engage à offrir à ses clients le meilleur de la technologie, à des prix compétitifs. En 2017, CTMS a ajouté à sa gamme, la IHUNTER 110. Ultra-performante et rapide, cette compteuse de billets est destinée principalement aux bureaux de change, banques et àa la grande distribution. Son écran tactile et sa mémoire –possibilité d’inclure 40 devises- en font une des machines les plus innovantes du marché. De même, CTMS a élargi son portefeuille de produits à la PRONOTE 1.5. Ce concentré de technologie valorise vos liasses de billets à une vitesse de 1300 billets par minute. Il s’agit d’une des compteuses trieuses les plus compactes : son poids léger (12 kg) et sa poignée de transport en facilitent le transport. Ainsi, CTMS est à la constante recherche de compteuses pouvant répondre à un large panel de besoins : comptage simple, comptage avec valorisation, mise en lots, tri par dénomination et détection des faux billets. Afin de satisfaire les petits budgets, CTMS a lancé la commercialisation de la compteuse de billets CDB N5. Ce premier prix robuste et performant, compte et détecte les faux billets avec une grande efficacité.

Au-delà des différences entre les différents modèles, les compteuses de billets permettent un gain de productivité et de temps. S’équiper en compteuse de billets automatise le process de traitement des espèces et réduit le risque d’erreurs et de faux billets. Ainsi, l’achat d’une compteuse de billets est plus qu’une simple dépense : il s’agit d’un investissement qui divise le temps de comptage par 15. Si besoin de conseils ou de renseignements supplémentaires, contactez notre service client.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
6178large

L’expertise de CTMS est unique car elle conjugue deux secteurs d’activités. CTMS est le seul acteur du marché maitrisant deux compétences étroitement complémentaires :

–       La lutte contre la fraude documentaire et le contrôle de KYC,

–       La lutte contre la fausse monnaie.

Pourquoi ces deux métiers ?

La lutte contre la fraude est un sujet complexe, qui nécessite une compréhension réellement globale. Il existe de nombreux sujets communs entre la monnaie et les documents d’identité. Par exemple, les sécurités présentes dans les documents d’identité et dans les billets de banque sont identiques : encre ultraviolette, micro impressions, …

Il y a 20 ans, les détecteurs ultraviolets comme notre Fiducontrole P3  étaient, avec nos comptes fils Police S110, les seuls moyens de détecter un faux  billet comme un faux document d’identité.  Les fraudes monétaires et identitaires se combattent avec des armes très proches.

Quelles évolutions ont vécu vos deux métiers ?

Comme ceux de tous nos clients, nos métiers évoluent très vite, enrichis en permanence par l’évolution technologique, notamment la digitalisation. Pour la fraude documentaire, dans les banques en particulier, le contrôle des documents d’identité originaux a été remplacé par le contrôle de documents dématérialisés, scannés ou photographiés. Les fraudeurs utilisent le potentiel des nouvelles technologies, nous devons aller encore plus vite qu’eux en utilisant tout l’arsenal disponible (images, vidéos, OCR, etc…).

Pour le contrôle des billets, la mise en circulation de l’euro en 2002 a permis le développement de l’automatisation des contrôles. Aujourd’hui, des détecteurs automatiques comme notre CINQUE ou notre Eurodetector apportent une réponse rapide, automatique et fiable (nos détecteurs sont testés par la BCE – Banque Centrale Européenne – afin de s’assurer d’une fiabilité à 100%). Ils permettent aussi aux commerçants de ne pas être en porte à faux vis-à-vis de leurs clients. Ce n’est pas le commerçant  qui interprète le billet, c’est le détecteur.

Quelles sont les solutions de votre expertise en matière de contrôle documentaire et contrôle KYC ?

La lutte contre la fraude identitaire nous a amenés à nous tourner vers la lutte contre la fraude documentaire d’une manière générale et au marché du contrôle de KYC. Ce marché concerne la vérification de l’entrée en relation, pour les personnes physiques et les personnes morales.

CTMS est aujourd’hui leader sur le marché des banques et des organismes de crédit avec ses solutions idenTT, EASYCONFORM et son offre de service CTMS KYC Services. 70% des banques et organismes de crédit français utilisent nos solutions.

–       IdenTT Database est la base des documents de voyages (passeport, carte d’identité, titres de séjours) utilisée par plus de 1300 banques dans le monde. Elle permet un contrôle visuel des documents et un contrôle de la MRZ/ZLA avec la possibilité d’imprimer un compte rendu des contrôles (PDF).

–       idenTT 2check est une plateforme de contrôle des documents d’identité et ce quel que soit le mode d’acquisition : scanner de bureau, scanner dédié aux documents d’identité, mobile, tablette, webcam. A travers cette plateforme, le système OCR avancé permet la lecture et le contrôle des données recto et verso des documents d’identité. Il est possible d’associer le système de comparaison faciale à partir d’un selfie ou d’une vidéo mais aussi la lecture des données biométriques (à partir d’un smartphone ou d’un scanner de documents d’identité dédié). Tous les contrôles et options sont paramétrables et des développements spécifiques sont possibles.

–       idenTT Video Chat est un system qui permet de valider une entrée en relation par video chat, capture automatisée du document d’identité et reconnaissance faciale associé à nos modules de contrôles documentaires. C’est une solution promise à un bel avenir.

–       EASYCONFORM est notre solution qui permet de contrôler les documents dématérialisés et la complétude du dossier de KYC (personnes physiques et morales) : documents d’identité mais aussi justificatifs de domicile, bulletins de salaires du secteur public, privé ou militaire, avis d’imposition, IBAN, Kbis,… Disponible en webservice ou SAAS, EASYCONFORM est à la fois une solution d’industrialisation et une solution métier. Nous proposons à la fois d’automatiser les contrôles tout en proposant à nos clients qui le souhaitent, une solution métiers de reprise et/ou validation manuelle.  EASYCONFORM permet des gains de productivité très important.

Parce que l’humain et l’expertise restent au cœur de notre métier, nous avons complété notre offre cette année avec la création de CTMS KYC Services, une solution d’externalisation complète ou partielle des contrôles KYC, ou de tout processus de contrôle.

Nous avons, en effet, souhaité offrir à nos clients de bénéficier de toute la palette d’expertise et de conseil de CTMS.  Cette solution BPO est réalisée sur-mesure, selon les besoins de chaque client. Avec CTMS KYC Services nous prenons en charge les processus de conformité de nos clients.  Ils se concentrent ainsi sur leur propre métier, améliorent l’expérience client, et bénéficient  d’un traitement complet, rapide et sécurisé de leurs dossiers, de bout en bout du processus d’On Boarding.

Quelles sont les solutions aujourd’hui pour le contrôle des billets ?

Pour le contrôle des billets la technologie a permis d’apporter des solutions rapides et efficaces. Néanmoins il est toujours difficile de s’y retrouver car il existe des détecteurs de faux billets à tous les prix.

Voici les trois niveaux de détection de faux billets :

– Le niveau 1 est un simple contrôle visuel du billet (aspect, touché du papier, regard des textures et des formes, comparaison avec un autre billet). Ce niveau se contrôle sans aucun outil particulier et reste à l’entière appréciation du commerçant. Pas de garantie en finalité.

– Le niveau 2 de contrôle est déjà plus poussé et fait appel à une première gamme de détecteur. Les détecteurs qui sont équipés de lampes ultra violettes et de lampes blanches, comme notre détecteur Fiducontrole P3. Le niveau 2 reste un niveau de contrôle avec une décision finale humaine. Il garantit un niveau de sécurité supplémentaire au niveau 1 mais ne garantit pas une fiabilité totale. L’intérêt de ce type de détecteur est de croiser les différents contrôles pour augmenter la garantie du résultat.

– Le niveau 3 de contrôle est le plus haut niveau de sécurité, il ne fait plus intervenir la décision humaine, c’est l’appareil qui décode des informations et qui communique le résultat de sa recherche. L’intérêt, le client n’a pas l’impression que le commerçant prend une décision personnelle, c’est la machine qui valide. La fiabilité est bien meilleure et les risques sont limités. Il existe plusieurs produits avec ce niveau de sécurité comme notre EURODETECTOR, notre VERIFIVE ou notre EUROSURE.

Enfin pour un contrôle plus sûr nous recommandons notre détecteur CINQUE qui travaille sur une sécurité unique, jamais contrefaite, le décodage du fil de sécurité. Seul détecteur de faux billets fabriqués en Europe de l’Ouest, c’est l’avantage d’un produit de qualité pour une fiabilité à 100% validée par la Banque centrale Européenne.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
6178large

L’expertise de CTMS est unique car elle conjugue deux secteurs d’activités. CTMS est le seul acteur du marché maitrisant deux compétences étroitement complémentaires :

–       La lutte contre la fraude documentaire et le contrôle de KYC,

–       La lutte contre la fausse monnaie.

Pourquoi ces deux métiers ?

La lutte contre la fraude est un sujet complexe, qui nécessite une compréhension réellement globale. Il existe de nombreux sujets communs entre la monnaie et les documents d’identité. Par exemple, les sécurités présentes dans les documents d’identité et dans les billets de banque sont identiques : encre ultraviolette, micro impressions, …

Il y a 20 ans, les détecteurs ultraviolets comme notre Fiducontrole P3  étaient, avec nos comptes fils Police S110, les seuls moyens de détecter un faux  billet comme un faux document d’identité.  Les fraudes monétaires et identitaires se combattent avec des armes très proches.

Quelles évolutions ont vécu vos deux métiers ?

Comme ceux de tous nos clients, nos métiers évoluent très vite, enrichis en permanence par l’évolution technologique, notamment la digitalisation. Pour la fraude documentaire, dans les banques en particulier, le contrôle des documents d’identité originaux a été remplacé par le contrôle de documents dématérialisés, scannés ou photographiés. Les fraudeurs utilisent le potentiel des nouvelles technologies, nous devons aller encore plus vite qu’eux en utilisant tout l’arsenal disponible (images, vidéos, OCR, etc…).

Pour le contrôle des billets, la mise en circulation de l’euro en 2002 a permis le développement de l’automatisation des contrôles. Aujourd’hui, des détecteurs automatiques comme notre CINQUE ou notre Eurodetector apportent une réponse rapide, automatique et fiable (nos détecteurs sont testés par la BCE – Banque Centrale Européenne – afin de s’assurer d’une fiabilité à 100%). Ils permettent aussi aux commerçants de ne pas être en porte à faux vis-à-vis de leurs clients. Ce n’est pas le commerçant  qui interprète le billet, c’est le détecteur.

Quelles sont les solutions de votre expertise en matière de contrôle documentaire et contrôle KYC ?

La lutte contre la fraude identitaire nous a amenés à nous tourner vers la lutte contre la fraude documentaire d’une manière générale et au marché du contrôle de KYC. Ce marché concerne la vérification de l’entrée en relation, pour les personnes physiques et les personnes morales.

CTMS est aujourd’hui leader sur le marché des banques et des organismes de crédit avec ses solutions idenTT, EASYCONFORM et son offre de service CTMS KYC Services. 70% des banques et organismes de crédit français utilisent nos solutions.

–       IdenTT Database est la base des documents de voyages (passeport, carte d’identité, titres de séjours) utilisée par plus de 1300 banques dans le monde. Elle permet un contrôle visuel des documents et un contrôle de la MRZ/ZLA avec la possibilité d’imprimer un compte rendu des contrôles (PDF).

–       idenTT 2check est une plateforme de contrôle des documents d’identité et ce quel que soit le mode d’acquisition : scanner de bureau, scanner dédié aux documents d’identité, mobile, tablette, webcam. A travers cette plateforme, le système OCR avancé permet la lecture et le contrôle des données recto et verso des documents d’identité. Il est possible d’associer le système de comparaison faciale à partir d’un selfie ou d’une vidéo mais aussi la lecture des données biométriques (à partir d’un smartphone ou d’un scanner de documents d’identité dédié). Tous les contrôles et options sont paramétrables et des développements spécifiques sont possibles.

–       idenTT Video Chat est un system qui permet de valider une entrée en relation par video chat, capture automatisée du document d’identité et reconnaissance faciale associé à nos modules de contrôles documentaires. C’est une solution promise à un bel avenir.

–       EASYCONFORM est notre solution qui permet de contrôler les documents dématérialisés et la complétude du dossier de KYC (personnes physiques et morales) : documents d’identité mais aussi justificatifs de domicile, bulletins de salaires du secteur public, privé ou militaire, avis d’imposition, IBAN, Kbis,… Disponible en webservice ou SAAS, EASYCONFORM est à la fois une solution d’industrialisation et une solution métier. Nous proposons à la fois d’automatiser les contrôles tout en proposant à nos clients qui le souhaitent, une solution métiers de reprise et/ou validation manuelle.  EASYCONFORM permet des gains de productivité très important.

Parce que l’humain et l’expertise restent au cœur de notre métier, nous avons complété notre offre cette année avec la création de CTMS KYC Services, une solution d’externalisation complète ou partielle des contrôles KYC, ou de tout processus de contrôle.

Nous avons, en effet, souhaité offrir à nos clients de bénéficier de toute la palette d’expertise et de conseil de CTMS.  Cette solution BPO est réalisée sur-mesure, selon les besoins de chaque client. Avec CTMS KYC Services nous prenons en charge les processus de conformité de nos clients.  Ils se concentrent ainsi sur leur propre métier, améliorent l’expérience client, et bénéficient  d’un traitement complet, rapide et sécurisé de leurs dossiers, de bout en bout du processus d’On Boarding.

Quelles sont les solutions aujourd’hui pour le contrôle des billets ?

Pour le contrôle des billets la technologie a permis d’apporter des solutions rapides et efficaces. Néanmoins il est toujours difficile de s’y retrouver car il existe des détecteurs de faux billets à tous les prix.

Voici les trois niveaux de détection de faux billets :

– Le niveau 1 est un simple contrôle visuel du billet (aspect, touché du papier, regard des textures et des formes, comparaison avec un autre billet). Ce niveau se contrôle sans aucun outil particulier et reste à l’entière appréciation du commerçant. Pas de garantie en finalité.

– Le niveau 2 de contrôle est déjà plus poussé et fait appel à une première gamme de détecteur. Les détecteurs qui sont équipés de lampes ultra violettes et de lampes blanches, comme notre détecteur Fiducontrole P3. Le niveau 2 reste un niveau de contrôle avec une décision finale humaine. Il garantit un niveau de sécurité supplémentaire au niveau 1 mais ne garantit pas une fiabilité totale. L’intérêt de ce type de détecteur est de croiser les différents contrôles pour augmenter la garantie du résultat.

– Le niveau 3 de contrôle est le plus haut niveau de sécurité, il ne fait plus intervenir la décision humaine, c’est l’appareil qui décode des informations et qui communique le résultat de sa recherche. L’intérêt, le client n’a pas l’impression que le commerçant prend une décision personnelle, c’est la machine qui valide. La fiabilité est bien meilleure et les risques sont limités. Il existe plusieurs produits avec ce niveau de sécurité comme notre EURODETECTOR, notre VERIFIVE ou notre EUROSURE.

Enfin pour un contrôle plus sûr nous recommandons notre détecteur CINQUE qui travaille sur une sécurité unique, jamais contrefaite, le décodage du fil de sécurité. Seul détecteur de faux billets fabriqués en Europe de l’Ouest, c’est l’avantage d’un produit de qualité pour une fiabilité à 100% validée par la Banque centrale Européenne.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
5066large

CTMS a pris part au salon EUROCIS, qui a eu lieu du 27 Février au 1er mars 2018 à Düsseldorf en Allemagne.

Cet évènement  majeur, dédié aux technologies pour le commerce de détail, rassemble chaque année environ 300 exposants et près de 9000 visiteurs.

Soucieuse de proposer du matériel monétique de qualité à ses clients, l’équipe marketing de CTMS est au rendez-vous, afin de rencontrer ses fournisseurs Européens et Asiatiques. De plus, l’EUROCIS est l’occasion de rester à l’écoute du marché du traitement des espèces et de ses innovations technologiques.

L’univers de l’équipement des points de vente est en constante évolution : de nouvelles solutions sont apportées par les fabricants afin de faciliter le quotidien des commerçants. En tant qu’expert anti-fraude monétaire, CTMS propose des compteuses de billetstrieuses de pièces et détecteurs de faux billets fiables et de qualité.

Ces solutions permettent un gain de temps, tout en éliminant le risque d’erreurs de caisse et de fraude monétaire.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Dessin3-Mai2018

Carrefour lance un système de paiement par reconnaissance faciale en Chine, offrant aux clients la possibilité de payer leurs paniers en tapant les quatre derniers chiffres de leurs numéros de téléphone mobile associé à une photo prise à partir d’une tablette.

Cette nouvelle technologie est possible car le service de messagerie partenaire de Carrefour demande à ses abonnés de fournir une pièce d’identité lorsqu’ils s’inscrivent sur le réseau social. Le groupe compare en quelques secondes la photo de la pièce d’identité avec la photo prise en caisse avant de valider le paiement.

Chez CTMS nous travaillons sur différentes solutions de reconnaissance faciale. 
Quelques exemples :

Identification de la personne basée sur l’image de la caméra de surveillance CCTV
Le système analyse l’image de la caméra CCTV placée devant l’entrée du bâtiment ou près des zones de sécurité. Il identifie les personnes
qui approchent en comparant les images du visage avec la base de données.

Identification des personnes séjournant dans la zone surveillée
Cette solution fournit des informations en direct sur les personnes séjournant dans une zone particulière avec la possibilité de les suivre. Le système affiche une carte de la zone sélectionnée. Vous pouvez voir une liste des personnes qui restent à l’intérieur, ainsi que leur localisation.
Les personnes sans autorisation seront automatiquement détectées, l’application enverra un avertissement à la sécurité.

Système d’inscription en ligne basé sur la reconnaissance faciale

L’utilisateur est invité à joindre une photo de son visage au formulaire d’inscription. La photo peut être prise par caméra web ou téléchargée à partir d’un ordinateur. Lorsque la personne pénètre dans le bâtiment, le système détecte automatique son visage et le compare avec la base de données des utilisateurs enregistrés. L’application enverra alors un message à la réception que la personne est arrivée et affichera toutes les données du formulaire d’inscription.

Vérification de l’image d’une personne et carte d’identité présentée

L’outil compare une image de l’utilisateur avec la photo placée sur le document. En utilisant le système d’algorithme de reconnaissance faciale, l’outil permet d’estimer la probabilité que la personne qui se présente est bien celle qu’elle dit être.

Il existe également une possibilité de comparer deux documents entre eux. L’image à comparer peut être fournis par un appareil photo, un smartphone, un scanner, des fichiers…).

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
5268large

En quoi consiste l’expertise documentaire :

Une équipe d’analystes formée et dédiée à lutte contre la fraude identitaire et documentaire apporte son savoir-faire et son expertise dans l’analyse de vos dossiers.

Un apport d’expertise permettant d’éradiquer  ou d’alerter en cas de suspicions de fraude. Personnes Physiques ou Morales, l’ensemble du dossier est analysé à différent niveaux permettant d’établir un rapport d’expertise signalant le niveau de risque d’incohérence et/ou de contrefaçon.

Nos atouts technologiques et humains, vous garantissent une réponse sous un délai de 48h.

Externaliser tout ou une partie de vos contrôles de conformité et gagner en temps et en productivité.

CTMS Expertise :

–        Une analyse détaillées pièce par pièce

–        Un contrôle de cohérence des données

–        Un contrôle des sécurités visuelles pour chaque typologie de document

–        Une réponse sous 48H

–        Une externalisation de vos process de conformité

–        Une prise en charge par des analystes dédiés à la lutte contre la fraude documentaire

–        Une réduction des coûts de traitements internes

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
5369large

De la théorie à la pratique, maitrisez les différentes sécurités présentes sur les documents administratifs, relevez les sécurités essentielles des documents d’identité et exercez-vous à partir de cas réels.

Les points forts :

–        Organisme de formation agréé

–        Formation opérationnelle et personnalisée à vos besoins

–        Connaissance des différentes étapes de fabrication d’un document

–        Exercice à partir de vrais documents

–        Une documentation complète est remise en fin de formation

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
4054large

CTMS, expert anti-fraude, propose des solutions pour le traitement des espèces depuis  maintenant vingt ans en France et à l’étranger.  Particulièrement présente  en Afrique de l’Ouest et Centrale, la société CTMS est spécialisée dans la fourniture de compteuses de billets adaptées pour le comptage du Franc CFA. Ainsi, la compteuse de billets iSNIPER est  le modèle de compteuse de billets le plus demandé  à travers l’Afrique Francophone. Robuste et fiable, la iSNIPER compte et détecte le Franc CFA, XOF et XAF.

Fabriquée en Corée du Sud, par une société du groupe HITACHI,  cette machine à billets est plébiscitée pour la qualité des matériaux utilisés, sa résistance à l’humidité et à la poussière, et son aptitude à compter les billets en mauvais états.

Depuis 2008, CTMS a équipé des centaines de banques, administrations, bureaux de change, en compteuses de billetsIsniper.

Pour plus d’informations concernant cette compteuse, cliquez ici ou contactez notre service client. Un devis personnalisé vous sera adressé.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
7392large

La grande majorité des projets de dématérialisation des processus, par exemple de KYC, sont réalisés pour apporter de la fluidité, de la sécurité, et des gains de temps aux utilisateurs. Mais sans confiance dans le contenu numérique, cette digitalisation des processus métiers, à laquelle nous assistons tous, se résume à un stockage purement déclaratif de données, qui nécessite d’ajouter, par sécurité, des contrôles. Ces contrôles sont coûteux et peu productifs.  

La nouveauté apportée par les nouvelles architectures de confiance numériques de type Blockchain, permettent d’attester en temps réel, simplement et automatiquement, du bon déroulement de processus métiers digitalisés, à partir de données partagées.  Leur mise en œuvre, de plus en plus fréquente, doit se faire avec la performance comme objectif.

 D’abord en maîtrisant la technologie de block-chain et ses limites, et ensuite en n’oubliant pas que rien ne remplace le contrôle a priori des documents eux-mêmes avant leur digitalisation. La block-chain ne se justifie qu’avec des « documents de confiance ». Sinon, à quoi sert-il de bénéficier d’une traçabilité et d’une sécurité absolue, si les documents digitalisés sont susceptibles d’être frauduleux ?

C’est pourquoi, les technologies de détection de la fraude et la block-chain, opportunément associées, constituent des outils extrêmement complémentaires de lutte contre la fraude.

La digitalisation des processus métiers, n’a de sens que s’il elle permet de tracer et stocker des données de confiance. C’est là que la puissance de la block-chain et de nos technologies de détection peuvent, ensemble, apporter une énorme différence.

Une block-chain est une base de données digitales qui contient l’historique de tous les échanges effectués entre ses utilisateurs et ce depuis sa création.  Elle est sécurisée et partagée entre ses utilisateurs sans intermédiaire, ce qui permet à chacun de vérifier la validité de la chaine et de son contenu.

En fait, c’est un transfert de valeurs entre portefeuilles, sans intermédiaire (notaire, banque), signé par la clé privée de l’émetteur. Les transactions sont ensuite diffusées dans le réseau et confirmées.

The Economist l’a surnommée : « La machine à créer de la confiance ». La protection des données est assurée par des moyens cryptographiques, une fois la donnée ou la transaction inscrite, il est impossible de la modifier ou de la supprimer.

Quels usages de la Blockchain ? Le cas de l’Estonie.
En Estonie, 99% des services publics sont accessibles en ligne, 95% des citoyens paient leurs impôts en ligne (contre 61% en France). Il est même possible d’envoyer un message WhatsApp à son médecin pour avoir une ordonnance.

Ces pratiques ont été permises uniquement grâce la mise en place de blockchains, un système informatique décentralisé. Pour le cas de l’Estonie, les utilisateurs entrent leurs données une seule fois et tous les autres sites enregistreront automatiquement l’information. Le tout avec une confidentialité des données assurée. Chaque citoyen reste propriétaire de ses données et peut vérifier qui les consulte.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Nam sodales ante vitae pulvinar lacinia. Etiam sit amet diam sit amet justo.

 

Quisque ac justo eu velit vestibulum ornare et vel purus. Sed tempus blandit feugiat. Mauris bibendum rhoncus sem vitae tempor. Nullam dapibus nisl ut urna lacinia, a sollicitudin mi congue. Aliquam tortor nibh, gravida eu lacus a, aliquet sodales nisi. Praesent dignissim nunc urna, id euismod ligula aliquam vitae. Mauris magna dui, pellentesque vel ultricies vel, placerat at dolor. Quisque ultrices justo eu orci bibendum imperdiet. Mauris id purus nec lacus lobortis dictum non a arcu. Nulla facilisi. Nullam blandit fringilla cursus.

Maecenas tristique elementum risus, vel facilisis tellus iaculis et. Vivamus id congue purus, sed hendrerit eros. Phasellus lorem arcu, varius id dui a, interdum finibus mi. Nunc in neque viverra, rutrum eros sit amet, cursus risus. Proin ligula orci, consequat sed scelerisque quis, sagittis pellentesque ante. Cras sed pharetra elit, non bibendum arcu.

COORDONNÉES

Adresse : 1 - 3 Rue du Docteur Paul Diday - F 69003 LYON

 

Société : +33 (0)4 78 460 021

Fax +33 (0)4 72 301 721

Support : +33 (0)8 91 690 117*
*Service 0,50€/min + prix appel

INSCRIPTION À LA NEWSLETTER