Vous avez dit  KYC ?

Vous avez dit KYC ?

KYC (« know your customer ») ou la connaissance de l’identité de son client au moment de l’entrée en relation est un concept dont les enjeux sont colossaux pour les groupes bancaires. Il est apparu sous l’impulsion du droit international et afin de répondre aux exigences des autorités, notamment l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), en terme de respect de l’éthique et de limitation des risques.

Le KYC a donc pour objectif principal d’identifier les tentatives de fraudes, de blanchiment d’argent, de financement de terrorisme  au sein des établissements bancaires. Il a pour mission clé l’étude des dossiers clients (origine des fonds, identité des clients, authenticité des documents soumis par le client, objectifs des opérations financières, traçabilité de l’argent etc.). Les différents types d’établissements financiers doivent se doter de services et de processus chargés d’assurer la mise en place des processus de KYC et le suivi de la conformité des transactions effectuées.

En cas de non-respect des obligations de contrôle, de prudence vis-à-vis de l’origine des clients et des fonds dont ils ont la gestion, ils s’exposent à des sanctions financières, judiciaires ou disciplinaires de plus en plus lourdes. 

Ces efforts en matière de KYC offrent néanmoins de sérieux bénéfices. Les améliorations des systèmes de données et de leur analyse offrent une source d’information très riche aux professionnels du marché. Leur connaissance de plus en plus pointue de leurs clients leur permet d’affiner leur stratégie de marketing et d’améliorer leur taux de couverture.  

Au départ très présent pour les métiers financiers (banques et assurances) le KYC s’étend désormais à beaucoup d’autres métiers, à la faveur de la digitalisation et de l’accroissement de la fraude, notamment dans les secteurs immobilier, automobile, de l’assurance, des mutuelles et de tous secteurs pour lesquels l’analyse du risque client est importante. Il a donné aussi naissance à une activité de contrôle plus léger, de « on-boarding » pour les opérations d’entrée en relation nécessitant rapidité et simplicité (souvent en s’appuyant uniquement sur le contrôle d’une pièce d’identité).

Depuis plus de 20 ans CTMS apporte son expertise à l'ensemble de ces métiers grâce à sa ses solutions digitales, et notamment EasyConform, un logiciel de contrôle documentaire et identitaire, leader du marché.

Easyconform, outil digital de complétude et de conformité pour des dossiers lus « Automatiquement (OCR)» ou repris « manuellement (saisie) permet de contrôler les documents d’entrée en relation avec des personnes physiques (documents d'identité, justificatifs de domicile, bulletins de salaire (privé/public/militaire),  avis d'imposition, factures,  RIB.etc) et avec des personnes morales (documents professionnels spécifiques).

Posted on 28/01/2019 Solution digitale 16

Blog archives

Blog categories

Blog search

Comparer 0
Préc.
Suiv.

No products

To be determined Shipping
0,00 € Total

Commander